Dracula, tragedia dell’arte

Un spectacle sang pour sang Commedia !

Par cette adaptation du grand mythe crée par Bram Stoker au XIXème siècle, la Compagnie de Vive Voix offre au public un florilège de masques, pantomimes, chants, combats, danses et clins d’œil à notre époque.

Cinq comédiens formés à l’art exigeant de la commedia dell’arte jouent 13 personnages et retracent, sous nos yeux, l’histoire du comte Dracula.

La pièce rend également hommage aux œuvres cinématographiques ayant traité le même thème. On pense à Nosferatu de Murnau et celui de Werner Herzog, Dracula de Francis Ford Coppola ou encore Le bal des vampires de Roman Polanski.


  • Dracula est un roman épistolaire de l’écrivain irlandais Bram Stoker, publié en 1897.

    L’intrigue se situe au XIXe siècle. Jonathan Harker, jeune notaire anglais, est envoyé en Transylvanie pour rencontrer un client, le comte Dracula, nouveau propriétaire d’un domaine à Londres. A son arrivée, il découvre un pays mystérieux et menaçant, dont les habitants semblent terrorisés dès que le nom de Dracula est prononcé. Malgré la bienveillance de son hôte, le jeune clerc ne peut qu’éprouver une angoisse grandissante. Très vite, il se rend à la terrifiante évidence : il est prisonnier d’un homme qui n’est pas un homme. Et qui partira bientôt hanter les nuits de Londres…

    Grand classique de la littérature de vampires, best-seller partout dans le monde, Dracula est une source d’inspiration inépuisable.


  • En ces temps de crise profonde, de perte de sens et de vents mauvais, Dracula a le vent en poupe et ce n’est pas par hasard. Il doit avoir des affinités avec les pulsions rationalisées et les raisons devenues folles qui mènent le monde des bipèdes. Ce monstre imaginaire nous parle de ce qu’il y a de mortifère et d’inhumain dans l’homme, de ce possible impensable qui pointe son museau à toutes les époques en termes de despotisme, de violence inouïe, de totalitarisme et de recherches de boucs émissaires.

    Les vampires, les rats porteurs de peste et les jeunes loups : « enfants de la nuit » purulent et pullulent partout, idéologies extrêmes, fanatismes religieux, violence froide, chiffrée et glacée des experts comptables et des économistes, entrepreneurs, (tout prendre entre soi ?) chantres de la compétitivité. Les nouveaux vampires portent souvent des costards gris mais leurs projets restent aussi noirs que ceux des vampires romantiques à longue cape.

    C’est pourquoi j’ai voulu en parler dans « Dracula, tragedia dell’ arte », en m’appuyant sur le synopsis de Bram Stoker, qui permet de livrer une vision à demi masquée (aux deux sens du terme) de notre époque libérale post moderne, bien plus gothique (au sens Rabelaisien du terme ) qu’elle ne le croit derrière tous ces gadgets hightechs et tocs.

    Le Dracula de Bram Stoker, nous parle aussi d’humanité, de solidarité, d’amour, de liens symboliques et de résilience. La vie blessée surmonte les miasmes inféconds de la grande perversité et repart de plus belle. Le jeu masqué italien d’origine populaire, est basé sur l’énergie et la proximité, l’espérance triomphe toujours à la fin de la pièce. Alors jouissons de tout, de la peur, du fantastique, des monstres de la nuit et du rire qui allège et libère.

    Régis MONOT

  • 20 janvier 2015

    Ô miracle!

    « Passionnée par les histoires de vampires et bien sûr Dracula, c’est presque par hasard que j’ai découvert en feuilletant l’Officiel cette pièce qui se révèle comme une adaptation à la fois fidèle et complètement originale du roman de Bram Stocker. Pourtant aucune promotion, aucune publicité, j’y suis donc juste allée juste pour voir et sans trop d’enthousiasme car j’avais été échaudée en allant voir au cinéma l’indigeste blockbuster Dracula Untold et le Bal des Vampires qui faisait aussi dans les effets spéciaux, beaux décors, beaux costumes mais pour le reste !… Mais là, Ô miracle ! Car je m’étais dit  » Jamais deux sans trois » je découvre un vrai spectacle comme on en fait de plus en plus rarement ! Les dialogues sont géniaux, Bram Stocker aurait aimé, son récit est respectée et même magnifié par le jeu impeccable des acteurs ! Mais le plus incroyable c’est que cette petite troupe d’inconnus l’a complètement revisité au point que je suis sorti de la salle avec mal à la mâchoire tellement j’ai ri ! c’est tout simplement délirant ! Je suis sortie complètement hilare au point que moi qui n’écris jamais d’avis sur les réseaux, pour une fois, je ne peux m’empêcher de donner mon avis ! Je n’avais jamais vu un truc pareil, je suis tout à fait d’accord avec ce qu’écrit ce Nicolas, c’est un vrai « classique », un truc qui fera date et je suis sidérée qu’aucun média n’en ait encore parlé ! Je pense que si la presse ne réagit pas tout de suite, les réseaux sociaux vont vite faire la promotion qu’il mérite avec le bouche à oreille ! Et pour tout vous dire, j’ai pris pour prétexte de sortir mes deux ados au théâtre pour retourner la voir une seconde fois ; j’attends les critiques officielles dans la presse avec impatience. »

    Marguerite JAUSOVEC

    19 janvier 2015

    Quelle merveille!

    Mais quelle merveille ! J’ai ri et j’ai eu peur. Spectacle d’une grande richesse visuelle. Bravo pour l’attention portée à l’écriture. Aucun détail n’est laissé au hasard, c’est parfaitement réjouissant ! Quelle énergie, quelle fougue, quel bonheur !!!

    Sylvie B.
    19 janvier 2015
    Une belle réussite, dans un théâtre hors du commun.

    Jeanne

    19 janvier 2015

    Inoubliable

    Je n’ai jamais vu ça ! C’est un spectacle inoubliable ! Et dont je peux dire en tant que fan de théâtre qu’il est appelé à devenir  » culte » ! C’est de la même force et de la même folie salvatrice qu’un  » Père Noël est une ordure » une « Cantatrice Chauve » ou un « Arlequin , serviteur de deux maîtres » ! Une écriture intelligente, un jeu d’acteurs époustouflant ! Courez le voir !

    Nicolas CAILLEMIN

    18 janvier 2015

    Fabuleux

    « Fabuleux spectacle, riche et coloré ! Très beau texte, très belle mise en scène à la fois très commedia et très « Vive Voix », le souci du détail, l’énergie, la fougue, la drôlerie et aussi… de grands moments de frisson ! Dracula ? Ah !!!!! Bravo !!

    10 décembre 2014

    Magnifique

    « C’était un magnifique Dracula ! Avec plusieurs niveaux de lecture. C’est drôle, c’est intelligent, du théâtre comme on l’aime ! ça fait du bien ! »
    « Du sang neuf dans ce Dracula où on rit bien autant qu’on s’inquiète pour les pauvres victimes du terrible Dracula. Bravo, on en reprendrait volontiers une rasade, bien fraîche. »

    Francis M

    15 novembre 2014

    Riche, tendre, émouvant

    « UN REGAL. J’ai vu ce Dracula le 15 novembre et je compte bien y retourner dès qu’il y aura des programmations en 2015. C’est un spectacle riche au niveau du texte, drôle, tendre et émouvant à la fois (j’ai pleuré à la fin quand « la lumière  » l’emporte sur « les ténèbres »). Le travail sur la gestuelle et les masques est de grande qualité. Enfin, cerise sur le gâteau musique, chants et rythme endiablé. Les comédiens sont au TOP. Bravo et merci à toute la troupe pour ce moment de bonheur. »

    Marie Christine LEFEVRE

    15/11/2014

    Superbe spectacle

    Merci à vous tous pour ce superbe spectacle. C’était bluffant, amusant, inventif, une énergie incroyable de vous cinq sur scène. Je reviendrai vous voir avec grand plaisir lorsque vous aurez les dates au Théâtre de l’Orme.

    Sandrine I

  • Les 13 personnages de la pièce sont interprétés par 5 comédiens (Tous les CVs dans le dossier)

  • Genre: Tragi-comédie, spectacle tout public
    Durée: 1h15
    Texte et direction artistique: Régis MONOT

    Delphine KUEHN, Benjamin LOUSSE, Ivan MADER, Régis MONOT et Catherine RICHON

    Chants: Delphine KUEHN

    Arrangements musicaux: René TESTORE

    Combats: Régis MONOT
    Masques: Stefano PEROCCO, DEN

    Crocs: Father Sebastiaan

    Conditions techniques:
    Condition de jeu en extérieur : À la tombée de la nuit ou de nuit.
    Installation en extérieur: loges à moins de 10 m,
    Scène: en extérieur avec ou sans tréteaux, en intérieur, plateau.
    Minimum 5 mètres d’ouverture sur 3 mètres de profondeur, entrées et sorties latérales et en fond de scène
    Lumières: (… à venir)
    Montage: minimum 2 heures avant le spectacle
    Démontage: une heure après le spectacle

    La vidéo du spectacle format DVD est disponible sur demande

    Ce spectacle a aussi vocation à être joué chez les particuliers, selon les conditions ci-dessus.

Publié dans créations